F.A.Q.

Quels sont les déchets traités par le centre ?
Les centres de valorisation du SYTRAD accueillent des déchets ménagers non recyclables et non dangereux, provenant des particuliers. Ils desservent 510 000 habitants du Nord de la Drôme et de l’Ardèche.
 
Quelles sont les mesures prévues contre les odeurs ?
Un biofiltre et un silo de charbon actif traitent les flux d’air en sortie de bâtiments.
En plus de ces mesures en place, le SYTRAD et Veolia travaillent à l’amélioration du confort des riverains : un « jury de nez » va être mis en place à Etoile-sur-Rhône en 2018. Composé de volontaires (riverains, associations, …) et encadré par un bureau d’études indépendant, ce collectif aura pour but d’observer et d’analyser les émanations d’odeurs pour mieux les contrôler.
 
Concrètement qu’est-ce qui va changer ?
Aujourd’hui, les 3 sites déploient le même process. Demain, deux des sites seront dédiés à la production de compost : Etoile-sur-Rhône et Saint Barthélémy de Vals. Le centre de Beauregard-Baret se consacrera à la préparation de « Combustible solide de récupération ». 
Ce fonctionnement optimisé permettra aux déchets des drômois et ardéchois desservis d’atteindre un taux de valorisation de 80 % !
 
Quels sont les débouchés des déchets traités par le centre ?
Dans l’esprit de la Loi de Transition énergétique pour la croissance verte, trois grandes familles de déchets issus des sites sont valorisés :
Issu des déchets organiques, le compost est utilisé par les agriculteurs pour enrichir les sols 
les déchets métalliques 
Une partie des « erreurs de tri » (papier, plastiques,…) sera transformée en « Combustibles solides de récupération » ou CSR. Cette ressource, qui bénéficie d’un nouveau cadre règlementaire (teneur en polluants, …) sera utilisée pour produire de la chaleur localement. Encore peu utilisés en France, les CSR sont largement répandus en Allemagne où ils constituent une source d’énergie verte locale. 
Les métaux arrivés par erreur sont également extraits pour réintégrer un cycle de production industrielle.
 
Combien de temps dureront les travaux, en quoi consistent-ils ?
La phase de travaux se déroulera en trois temps, d’avril 2018 à 2020 :
 
- Première phase (Avril 2018 à Novembre 2018) : remplacement du bioréacteur du site de Saint Barthélémy de Vals. 
- 2ème phase (Janvier 2019 à Septembre 2019) : une grande partie du process d’Etoile-sur-Rhône est revisité. Les bioréacteurs sont remplacés et la chaine de tri est réorganisée.
- 3ème phase (Octobre 2019 à Juillet 2020), le site de Beauregard-Baret devient une unité de préparation de combustible solide de récupération. 
Pour en savoir plus, rendez-vous ici
 
Les travaux vont-ils engendrer des nuisances ?
Pendant leurs phases respectives de travaux, les sites n’accueilleront pas de déchets. 
L’ensemble des travaux se fera à l’intérieur des centres de valorisation, ce qui permettra de limiter les risques d’émanation de poussière et offrira une isolation sonore.  
Comme pour tout chantier, le trafic sera plus important durant les travaux, mais tout sera prévu pour en limiter les nuisances (circulation alternée,…).
 
Dans quel cadre juridique les centres sont-ils gérés ?
En 2017, le SYTRAD et Veolia ont signé une délégation de service public de 17 ans pour l’exploitation et la modernisation des 3 centres. La durée du contrat permettra d’amortir les importants travaux d’amélioration du process, avec une totale maîtrise budgétaire, le contrat étant encadré par des engagements de résultats.